Sélectionner une page

En tant que propriétaire, quelles dépenses dois-je engager lors de la vente?

Les dépenses de base lors de la vente d’une propriété sont;
• La plus-value en capital
• La plus-value municipale
• Frais d’agence immobilière (le cas échéant)
• Les frais des différents certificats (certificat d’efficacité énergétique, certificat de 2ème licence d’occupation, certificat de non-infraction urbaine, etc.)
• Les frais d’éventuels travaux ou améliorations de la maison qui n’ont pas été enregistrés (légalisation de la maison)
• Avocat (le cas échéant)
• Notaire (cela peut varier en fonction de la région d’Espagne où se trouve la maison)
• Frais éventuels (notaire et greffe) liés à l’annulation d’une hypothèque
• Dépenses annuelles (IBI, fournitures, communauté de propriétaires)

Le gain en capital provenant de la vente d’un bien

Le gain en capital est l’impôt que nous devons payer dans notre déclaration de revenus sur les gains obtenus entre l’achat et la vente du bien.
Tout gain (le cas échéant) doit être déclaré comme une augmentation des capitaux propres. Autrement dit, il est imposé pour la différence entre le montant de la valeur du prix d’achat et le prix de vente à condition qu’il y ait eu des bénéfices.
En cas de non-résidence en Espagne, l’acheteur est obligé de retenir et d’effectuer le paiement, à l’Etat de 3% de la valeur de la vente par écrit, dans le cadre d’éventuelles plus-values, sous sa forme d’impôt sur le revenu de non non-résidents.

Les honoraires de l’agence immobilière

Bien que son pourcentage varie en fonction de l’emplacement du bien, il se situe généralement entre 4% et 6% + TVA.

Légalisation de la propriété

La légalisation de la propriété est un processus qui prend du temps et peut entraîner des coûts plus élevés.
C’est un processus que nous devons effectuer soit pour des infractions apparues dans le certificat d’infraction urbaine, soit simplement pour avoir réalisé des travaux avec ou sans autorisation mais qui n’ont pas été légalisés et que l’acheteur requiert afin de réaliser la vente.
Dans ce cas, nous devons évaluer s’il vaut la peine d’anticiper, car parfois ce n’est pas tant le coût mais le temps que nous perdons et il peut arriver qu’une vente soit perdue à cause de ce problème.

Notaire

Bien que cela soit habituel dans notre région, tous les frais de notaire sont à la charge de l’acheteur, il existe des exceptions car selon la loi, il y a une partie que le vendeur doit assumer.
Si nous respectons la législation en vigueur, notre Code civil en son article 1455 dit: «Les frais de délivrance des actes seront à la charge du vendeur, et ceux du premier exemplaire et des autres après la vente seront à la charge de l’acheteur, sauf pacte contraire « .

Dépenses annuelles

Il existe des dépenses telles que l’IBI qui, selon la loi, correspondent au vendeur, mais dans chaque domaine, il existe des accords différents.
La chose habituelle dans notre région est que toutes les dépenses sont calculées au prorata (IBI, ordures, communauté de propriétaires, fournitures) à la date de la vente.

Notaire et registre des annulations de dettes

Si le bien est grevé d’une dette, les frais de notaire et d’enregistrement correspondants sont à la charge du vendeur.

La plus-value municipale

La taxe sur l’augmentation de la valeur du foncier urbain (IIVTU) est versée à la mairie correspondante, c’est-à-dire où se trouve la maison et est payée, même s’il n’y a pas eu de prestations.
Il est calculé sur la valeur cadastrale de la maison et le nombre d’années de possession. Si nous voulons connaître à l’avance le montant, nous devons envoyer le dernier reçu IBI et la date d’achat du bien à votre gestionnaire ou agence immobilière.

Les coûts des certificats

Certificat d’efficacité énergétique

Le certificat d’efficacité énergétique est obligatoire à partir du 1er juin 2013, il s’agit d’un certificat rapide à obtenir et son coût dépend du type de bien et de l’emplacement, même s’il ne dépasse généralement pas 125 € frais d’inscription inclus.

Le 2ème certificat de permis d’occupation (renouvellement du certificat d’occupation)

Dans les territoires où le deuxième permis d’occupation est obligatoire, il est de la responsabilité du propriétaire légal de la maison d’avoir un deuxième permis d’occupation pour la propriété et qu’il reste en vigueur.
Ce certificat est obligatoire dans la communauté valencienne lors de l’achat et de la vente d’une propriété.
Pour obtenir un deuxième permis d’occupation, vous devez contacter un technicien accrédité, qui sera un architecte ou un géomètre, afin de générer un rapport sur l’état de votre propriété.
Après cela, vous pouvez apporter vous-même ce rapport à la mairie (ou signer une autorisation pour le technicien que vous avez engagé) et la mairie elle-même vous accordera le deuxième permis d’occupation.

Certificat de non-existence d’infraction urbaine

Le certificat d’inexistence de dossier d’infraction urbaine est le document par lequel il est certifié que le bien ne dispose d’aucun dossier ouvert pour infraction urbaine. Dans les transactions de vente, de nombreux vendeurs décident d’en demander la présentation aux futures parties intéressées.
Il est également très courant et surtout si la propriété est une villa que l’avocat de l’acheteur exige ce document.
Ce document peut allonger considérablement la vente, surtout s’il y a des violations de travail non légalisées, etc.

avocat

Il est très courant qu’en tant que propriétaire, vous préférez utiliser votre propre avocat pour gérer votre part de la vente.